Vous êtes stressés ? Il n’y a peut-être pas assez d’œuvres d’art dans votre vie

pexels-photo-69903-large1Les neurosciences le confirment : notre cerveau, en entrant en résonance avec l’art, nous aide à lutter contre le stress et à rester en bonne santé. Une visite au musée ou en galerie d’art fera naturellement baisser votre niveau de stress. Voir des reproductions d’œuvres d’art offre également des effets bénéfiques.

Des chercheurs de l’Université de Bologne ont récemment mené une expérience révélatrice sur le cortisol, la principale hormone du stress. Après avoir réalisé un premier prélèvement salivaire, environ 100 personnes d’âges variés furent invitées à visiter le Sanctuaire de Vicoforte dans le nord de l’Italie.

Ce sanctuaire religieux recèle des trésors de la peinture de la Renaissance et, notamment, une gigantesque fresque baroque peinte sous sa coupole. Après la visite de deux heures du sanctuaire, le deuxième test salivaire révéla une baisse de 60 % du taux de cortisol sanguin. Et 90 % des volontaires déclaraient «se sentir beaucoup mieux».

«L’art est une garantie de santé mentale», disait la célèbre sculptrice Louise Bourgeois. Les neurosciences le confirment : notre cerveau, en entrant en résonance avec l’art, nous aide à lutter contre le stress et à rester en bonne santé. Voici comment :

«La partie postérieure de notre cerveau s’active : notre cortex occipital «s’allume», comme pour augmenter les contrastes et la luminosité de l’œuvre, mieux la voir et la décrypter – couleurs, visages, formes, mouvements… En regardant le tableau, une autre zone du cerveau (le gyrus fusiforme) fonctionne également, comme si l’on voyait et reconnaissait quelqu’un. On relie ainsi la vision d’un visage aimé à une émotion esthétique. Enfin, on active nos fameux « neurones miroirs » qui permettent l’apprentissage par imitation, la vie sociale et l’empathie. Face à des œuvres novatrices, comme l’impressionnisme de Monet ou les visages « en 3D » de Picasso, révolutionnaires en leur temps, cet apprentissage et cette mémorisation se font petit à petit. Et ce « travail » est récompensé puisqu’on active les circuits du plaisir et les neuromédiateurs du désir et du bien-être : dopamine et adrénaline stimulantes, endorphine et sérotonine anxiolytiques !» Marie-France

La fréquentation des œuvres d’art est bénéfique pour la santé

La fréquentation des œuvres d’art est donc bénéfique pour la santé, que l’on soit grand amateur ou non. Une visite au musée ou en galerie d’art (accès gratuit !) fera naturellement baisser votre niveau de stress. Pourquoi s’en priver ? Même nos lointains ancêtres de la Préhistoire ont bénéficié de ces heureux effets, en fréquentant des cavernes dont ils avaient recouvert les parois de dessins. C’est donc dans nos gènes depuis les premiers Hommes !

Alors, dans la Capitale, outre le Musée national des beaux-arts de Québec, vous pouvez entre autres visiter la Galerie Lacerte au 1 Côte Dinan (secteur Vieux-Port) et la Galerie 3 au 247 Rue Saint-Vallier Est (secteur Centre-Ville), qui présentent principalement (mais pas que) des tableaux et dessins en arts actuels ; la galerie du centre d’artistes Engramme au 510 Côte d’Abraham (secteur Centre-Ville), qui présente des gravures, sérigraphies, lithographies, collagraphies etc. d’estampiers actuels ; la galerie Le Mur insolite au 100 Rue Saint-Joseph Est (secteur Centre-Ville) dont les œuvres, même si elles relèvent du courant Dark Art, peuvent elles aussi avoir des effets positifs sur votre taux de cortisol en activant vos «neurones miroirs» ! Une vingtaine d’autres galeries et lieux d’expositions sont à votre portée dans la région. Vous avez l’embarras du choix et il y en a pour tous les goûts. Le Répertoire galerie vous en donne une belle nomenclature, programmation et carte incluses.

Voir des reproductions d’œuvres d’art offre également des effets bénéfiques

Vous n’avez pas le temps de vous déplacer pour voir des expositions ? Voir des reproductions d’œuvres d’art dans des livres ou sur Internet offre également des effets bénéfiques sur le taux de cortisol (bien que moindre qu’en présence des œuvres d’art elles-mêmes). Le réseau des bibliothèques de Québec offre une belle collection de livres d’art, que vous pouvez emprunter ou qui sont disponibles pour consultation sur place. Sur Internet, vous pouvez faire des visites virtuelles de nombreux musées ou musarder dans des blogues artistiques. Par exemple :

Vous aimeriez plutôt prendre le temps de contempler une vraie œuvre d’art dans le confort de votre foyer ou dans votre lieu de travail ? Il est possible de louer des œuvres d’art à l’Artothèque de la Bibliothèque Gabrielle-Roy ou à la collection Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts de Québec.

Quel que soit votre choix, gardez l’esprit ouvert, laissez-vous aller à la contemplation, n’hésitez pas à demander des explications aux galeristes ou aux guides-animateurs si nécessaire (même les spécialistes ont besoin d’explications, alors il n’y a pas de gêne) et surtout, fréquentez les œuvres d’art aussi souvent que vous le pouvez ! Vous vous sentirez mieux et vous serez en meilleur santé.

Auteur : Louise Sanfaçon

J'aime l'art, je fais de l'art, l'art c'est ma vie. / I love art, I make art, art is my life.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s