On vous invite à un vernissage ? Six conseils pour passer une bonne soirée

pexels-vernissageSelon mon expérience de centaine de vernissages, voici six conseils pratiques afin d’éviter les malaises et démystifier ce drôle de cérémonial.

Septembre marque la rentrée culturelle et le début d’une période intense de vernissages d’exposition dans bien des régions. Il faut cependant se le dire (avec un peu d’humour 😉 ), tous les vernissages ne sont pas égaux sous le soleil.

Certains sont plus protocolaires et chics, d’autres plus décontractés, d’autres carrément festifs. Le type de vernissage dépend essentiellement de l’institution dans laquelle il a lieu et de l’heure à laquelle il est programmé. Un vernissage dans un musée n’attirera pas la même clientèle qu’un vernissage dans un centre d’artistes autogéré ou dans une galerie commerciale. D’autre part, un vernissage en formule «5 à 7» un jeudi sera habituellement moins à la fête qu’un vernissage qui débute à 20 heures un vendredi. Et de toute évidence, un vernissage où l’on vend du vin en servant des hors d’œuvres de traiteur sophistiqués, plutôt que de servir de la bière avec des croustilles, sera généralement plus formel et comportera fort probablement une période de discours.

La popularité de l’artiste et la proximité géographique de ses invités auront également un impact sur l’ambiance d’un vernissage. En général, un vernissage pour une exposition individuelle aura moins de visiteurs que pour une exposition collective, surtout si l’artiste en solo n’est pas très connu (par exemple, s’il est de la relève) ou n’est pas de la région, puisque la liste des invités à un vernissage est principalement constituée par les différents contacts du diffuseur (clients, partenaires, membres, commanditaires, médias, etc.) et par la liste personnelle de l’artiste ou des artistes.

Pour contrôler la consommation d’alcool et des hors d’œuvres afin de ne pas se retrouver en rupture de stock trop tôt ;-), certains lieux exigent que vous présentiez votre carton d’invitation avant d’entrer dans la salle d’exposition. Ayez-le donc sur vous lorsque vous vous rendez au vernissage, au cas où. Les centres d’artistes autogérés accueillent habituellement tous ceux qui se présentent au vernissage, qu’ils aient été invités ou non.

Qu’il n’y ait pas beaucoup de monde au vernissage ou que la salle soit bondée, qu’il y ait de l’alcool en abondance et des bouchées savoureuses plutôt que des petites coupes en plastique remplies d’eau minérale accompagnée de doigts de pretzel ramolis (oui, cela arrive 😉 ), si vous n’êtes pas un habitué, vous risquez parfois de vous sentir mal à l’aise. Voici donc, selon mon expérience de centaine de vernissages, mes six conseils afin d’éviter ce malaise et passer malgré tout une bonne soirée :

1 – Portez votre tenue de ville habituelle

Inutile d’être tiré à quatre épingles, un vernissage en arts visuels n’est pas un gala, même si certaines personnes seront habillées de façon plus chic (l’artiste exposant et les personnes qui feront un discours par exemple). Beaucoup d’artistes fréquentent les vernissages et soyez sans crainte, vous passerez inaperçu dans cette foule colorée au style vestimentaire original et décontracté. Évitez cependant les couches multiples et les parfums trop prononcés ; il fait chaud rapidement sous les projecteurs au milieu de la foule. Pour éviter d’encombrer la salle ou d’accrocher un œuvre, laissez votre manteau ou votre sac-à-dos au vestiaire.

2 – N’arrivez pas à l’heure !

Certains artistes, commissaires d’exposition ou équipes de montage sont moins efficaces que d’autres dans la gestion du temps ; il arrive même souvent que l’installation des œuvres se termine tout juste avant que les portes ne s’ouvrent pour le vernissage, avec la perceuse et les vis que l’on glisse à toute vitesse sous le bar. Cette fébrilité s’ajoute au stress que ressent l’artiste qui expose son travail au regard du public après avoir passé plusieurs mois seul dans son atelier. Pour vous éviter de recevoir toute cette tension en plein visage dès votre arrivée, présentez-vous plutôt 10 à 15 minutes après l’heure d’ouverture officielle. Les habitués auront alors brisé la glace et, la plupart du temps, les discours ne seront pas encore commencés.

La seule bonne raison d’arriver à l’heure est lorsque vous voulez avoir le premier choix pour acheter l’œuvre de l’exposition qui vous plaira le plus. Certains collectionneurs demandent même le privilège d’arriver quelques minutes avant l’ouverture pour être certains de mettre la main sur la meilleure œuvre de l’exposition.

3 – Regardez les œuvres et lisez la documentation

Ce conseil peut paraître saugrenu, mais vous serez surpris de constater combien il n’y a pas beaucoup de monde qui regarde les œuvres pendant un vernissage. Il y a toujours beaucoup d’habitués qui fréquentent ce genre d’événement : ils passent habituellement la soirée à discuter entre eux, en disant qu’ils reviendront pour voir l’exposition quand il y aura moins de monde (certains le font). Ne vous laissez pas intimider par ce comportement et prenez le temps d’écouter les discours (vous y apprendrez des choses pertinentes, même s’ils sont parfois un peu longs). Faites ensuite le tour de l’exposition et lisez la documentation qui accompagne les œuvres. Vous ferez de belles découvertes, même si vous ne comprenez pas tout.

4 – Parlez avec l’artiste (ou avec le commissaire de l’exposition)

Puisqu’il est parfois difficile de s’insérer dans la conversation des groupes d’habitués, demandez à la personne à l’accueil de pouvoir parler avec l’artiste exposant (ou avec le commissaire de l’exposition) si vous avez de la difficulté à le repérer dans la foule ; sinon, dirigez-vous directement vers lui, serrez-lui la main, félicitez-le puis demandez-lui de vous parler de son travail. Vous répondre fait partie de ses obligations le soir d’un vernissage. Certains (principalement les introvertis) trouveront parfois pénible de parler de leur travail à des inconnus, mais ils seront toujours heureux de l’intérêt que vous portez à leurs œuvres. Ce contact avec le public est un encouragement important pour eux.

Si on vous demande ce que vous vous pensez des œuvres ou de l’exposition, restez poli et sincère, bref et sans prétention. Si vous ne connaissez pas beaucoup l’art et que vous manquez de vocabulaire, voici quelques suggestions : je trouve cela puissant, singulier, déroutant, remarquable, original, audacieux, décoiffant, fascinant, touchant ; la palette de couleurs est vibrante, douce, agréable, inusité, percutante, subtile ; la composition éclatée, harmonieuse, intrigante, etc.

 5 – Ne négociez pas

Un impair à éviter absolument : si vous aimez le travail de l’artiste et que vous souhaitez lui acheter une œuvre, de grâce, ne négociez pas avec lui pour acheter dans son atelier et éviter la commission de la galerie. Si l’artiste expose en galerie c’est qu’il vend en galerie  — et les galeries survivent avec les commissions prélevées sur les ventes. À noter cependant que les centres d’artistes autogérés ne prélèvent aucune commission sur les ventes car ils n’ont pas une vocation commerciale ; c’est pourquoi les prix ne seront pas affichés près des œuvres, il faut alors demander la liste de prix à la personne à l’accueil si vous voulez acheter. Dans les musées, les œuvres ne sont pas à vendre car elles proviennent de collections muséales ou privées.

6 – Quittez lorsque vous avez envie de partir

Il n’est pas impoli de quitter un vernissage avant la fin. Les invités arrivent et partent à différentes heures dans la plage horaire prévue, alors votre départ n’offusquera personne. Avant de partir cependant, prenez le temps de remettre votre verre au bar ou de jeter votre coupe en plastique dans une poubelle, plutôt que de les laisser traîner un peu partout. Si l’exposant laisse à la sortie un cahier de commentaires, accordez-vous quelques secondes pour y inscrire votre appréciation de son travail.

En conclusion, les deux meilleures raisons d’aller dans un vernissage plutôt que de voir l’exposition à un autre moment est de pouvoir rencontrer l’artiste (ou le commissaire d’exposition) et le féliciter, de même que de pouvoir acheter l’œuvre de votre choix parmi celles qui sont exposées. Si ce sont là vos objectifs,  il peut être utile de vous inscrire aux infolettres des galeries et des musées, ou de devenir membre «ami» des centre d’artistes autogérés, afin de recevoir les invitations aux vernissages et ne rien manquer. C’est un moment privilégié, alors profitez-en !

Auteur : Louise Sanfaçon

J'aime l'art, je fais de l'art, l'art c'est ma vie. / I love art, I make art, art is my life.

2 réflexions sur « On vous invite à un vernissage ? Six conseils pour passer une bonne soirée »

  1. Merci Louise pour tes judicieux conseils ! Je lis ici ton désir de «démocratiser» l’art, comme tu le fais si bien pour l’informatique. Ton texte donne des outils aux personnes (dont je fais partie) qui aiment l’art, mais qui se sentent souvent mal à l’aise avec les protocoles qui, disons, sont parfois difficiles à saisir…

    J'aime

    1. Chère Clémence, c’est exactement cela ! Le milieu de l’art a ses codes, son langage et ses habitudes, et je crois qu’il est important de donner des outils pour le comprendre, en même temps que de donner des outils pour comprendre l’œuvre d’art. Je navigue donc entre la sociologie de l’art et la psychologie de l’art dans mon approche, considérant que le contexte, tout autant que le regardeur lui-même, s’avèrent importants dans l’équation «œuvre d’art». Mon objectif ici est de transmettre ma passion pour l’art et d’atténuer les barrières vers l’œuvre pour ceux qui aiment déjà l’art.

      Merci beaucoup pour ton commentaire !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s